Ville d'art et d'histoire

Bienvenue Ă  Moulins !

Située essentiellement le long de la rive droite de l’Allier, l’une des dernières rivières sauvages d’Europe, et affluent de la Loire, Moulins bénéficie d’un environnement agréable. La ville est placée sur les contreforts du Massif Central, le relief y est très légèrement vallonné. Moulins se trouve dans des régions naturelles de l’ancienne province française du Bourbonnais.

Avec son riche patrimoine historique, son célèbre triptyque, le Centre National du Costume de Scène, mais aussi avec l’hôtel Demoret pour accueillir les riches collections des oeuvres réalisées par les Visitandines, Moulins joue dans la cour des grandes villes touristiques.

Peuplée de 20.000 habitants, Moulins est le moteur de son agglomération, Moulins Communauté, qui regroupe 26 communes et 58.000 habitants, pour un territoire de 750 Km².

Moulins et son agglomération disposent de nombreux équipements permettant aux Moulinois de se détendre, de pratiquer une activité ou d’assister à une manifestation sportive : Stades de football, de rugby, Palais des Sports (Centre Omnisports de plus de 1000m²), Hippodrome ou encore Centre Aqualudique (piscine équipée de panneaux solaires et chauffée grâce à la géothermie)… Il y en a pour tous les goûts !

Moulins est au centre d’un tissu économique dense et en plein développement. Elle croit au potentiel de sa population et de son territoire, c’est pourquoi elle investit en permanence pour son avenir !

Ville d’art et d’histoire

Ville d’Art et d’Histoire depuis 1997, Moulins est riche d’une histoire et d’une architecture variée.
En 1997, la ville, le Ministère de la culture et la Caisse nationale des monuments historiques, signaient une première convention ville d’art et d’histoire.
Ce label concerne des territoires qui, conscients des enjeux que représente l’appropriation de leur architecture et de leur patrimoine par les habitants, s’engagent dans une démarche active de connaissance, de conservation, de médiation et de soutien à l’amélioration de la qualité architecturale et du cadre de vie. Le label est prolongé jusqu’en 2024.

Si Moulins m’était contée…

Il y a bien cette légende persistante – et chère au cœur des Moulinois – qu’un Bourbon aurait été attiré sur la rive droite de l’Allier par les charmes d’une jolie meunière, femme ou fille d’un meunier, vivant au Moulin-Bréchimbault qui, en effet, exista près de l’étang Bréchimbault (emplacement du théâtre municipal actuel). Ce sire de Bourbon, un Archambaud, aurait édifié sur la rive droite un pavillon de chasse pour y retrouver sa belle. Le pavillon de chasse aurait été remplacé par un petit palais au bord de la falaise, au niveau de la place actuelle de l’ancien Palais. Plus tard, la Malcoiffée, donjon solide et toujours debout, accroché près de la même falaise, fût le point de départ du château des ducs.

Il est probable que le motif du choix de Moulins soit plus stratégique que poétique, et que, même si un sire de Bourbon avait aimé une meunière moulinoise, cela n’aurait pas justifié une implantation sur la rive droite ni une extension du duché… futur. Quoi qu’il en soit, la belle meunière ne pouvait être tenue à l’écart et il fallait qu’elle figure dans l’histoire naissante d’une ville qui doit beaucoup aux moulins, sinon à une meunière.

à découvrir